Mon plaidoyer pour le métier d’enseignant

Ce ne sont pas les murs de pierre qui font parfois de l’école une sorte de prison. Ce sont les murs de chair et d’esprit qui, par défaut d’intérêt pour l’âme des enfants, ont trop souvent oublié de leur donner les clefs de leur nature profonde. Il en résulte une véritable détresse.

La Libre