L’émerveillement, un besoin fondamental

Dans son livre Cultiver l’émerveillement, l’autrice Catherine L’Ecuyer prône le retour à la lenteur et à l’émerveillement, qui est un besoin fondamental et inné. Elle met en garde contre la scolarisation précoce et la « numérisation » de l’enfance. Cette mère de quatre enfants, docteure en science de l’éducation et psychologie, vit à Barcelone, en Espagne, où son livre, traduit en 8 langues et publié dans 60 pays, s’est déjà vendu à plus de 100 000 exemplaires. Entrevue.

La Presse