L’école québécoise «à trois vitesses» sera dénoncée devant l’ONU

Un regroupement de 4000 parents québécois s’en va cogner

à la porte de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour se battre contre l’école à trois vitesses, une forme de discrimination scolaire.

C’est le coordonnateur du mouvement “L’école ensemble”, Stéphane Vigneault, qui en a fait l’annonce lors d’une entrevue avec La Presse canadienne diffusée vendredi.

HuffPost Québec