Le prix à payer pour enseigner

0fa3ebdd-4e21-4b53-9cc3-15177ec22970_JDX-NO-RATIO_WEBÊtre enseignant, ça signifie d’accepter d’être le capitaine d’un navire pas tout à fait étanche qui naviguera sous un ciel orageux plus souvent qu’autrement. Je comprends les raisons poussant un enseignant sur quatre à abandonner, mais ça ne m’empêche pas de croire fermement que le prix à payer en vaut la peine.

 

Lire la suite de cet article

Journal de Québec