La réussite scolaire devient accessoire pour les jeunes cabossés par la vie

576b861035705701fd8ce808L’école ? Les examens ? Abdel, 16 ans, hausse une épaule. Cette année, il a fait une pause, comme 13 autres jeunes, au Service d’accrochage scolaire (SAS) de Bruxelles, opportunément baptisé Parenthèse.

 

Lire la suite de cet article

LaLibre