L’empathie des enseignants améliorerait la motivation et les compétences des élèves (étude finlandaise).

14143338033_20c1ce9c44Les bons résultats de la Finlande au programme PISA sont-ils liés aux interactions entre les enseignants et les élèves ? Une étude de longue haleine menée par trois universités finlandaises explore actuellement cette question, rapporte l’une d’entre elles (l’université de l’Est de la Finlande), le 2 novembre sur son site. Depuis 2006 et jusqu’en 2016, les chercheurs suivent les parcours de plusieurs milliers d’enfants, l’évolution de leur motivation et de leurs compétences en lecture, écriture et arithmétique, ainsi que les coopérations entre les parents et les enseignants. Ils tentent notamment de définir les mécanismes qui conduisent un enfant à avoir confiance en ses capacités et à se fixer des objectifs.

 

Lire la suite de cet article

ToutEduc