Jean-François Roberge, le ministre aux mille idées

On n’avait pas vu ça depuis des décennies au Québec : un ministre de l’Éducation qui est le numéro deux du gouvernement, tout de suite après le premier ministre — lequel a d’ailleurs fait de ce ministère la « priorité nationale » en s’installant au pouvoir, en octobre dernier.

L’actualité